Bibliothèque Électronique en Loisir
RECHERCHER

Gérer l’intégration en loisir public « Vivre ensemble égaux et différents »

Thibault, André (2017). Gérer l’intégration en loisir public « Vivre ensemble égaux et différents ». Bulletin de l'observatoire québécois du loisir, 14 (11).

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (921kB) | Prévisualisation

Résumé

Si aujourd’hui l’intégration se place à l’avant-scène des préoccupations des administrations publiques, c’est que la société considère maintenant comme parties prenantes à part entière des personnes, des pratiques et des comportements auparavant exclus, marginalisés ou, tout simplement, inconnus. Si toute intégration se déroulait sans accrochages et sans résistances, s’il n’y avait pas de préjugés, on ne sentirait sans doute pas le besoin d’en débattre. Or, les communautés locales ne sont pas toutes prêtes à accueillir les différences. Le syndrome « pas dans ma cour », la crainte de l’inconnu et les généralisations hâtives persistent. Et même si ce n’était pas le cas, il est tout à fait normal que l’introduction de changements porte son lot d’inquiétudes et de contestation des modalités mises en œuvre. En loisir, l’accommodement de personnes différentes, l’introduction d’activités méconnues ou de nouveaux aménagements peuvent occasionner des conflits d’espace et d’horaire, quand ce ne sont pas des casse-tête budgétaires. Intégrer oblige à mesurer des impacts, vaincre des résistances et instaurer des mesures d’harmonisation et d’atténuation. C’est aussi être conscient de l’évolution des mentalités, des valeurs, de l’acceptabilité et des cadres législatif et règlementaire, qui sont autant de repères et de balises, et adapter à cette évolution les mesures à prendre. Bref, éviter les réponses automatiques ou les interventions standard pour composer avec l’air du temps. L’objectif de ce bulletin, publié dans l’édition 2017 volume 40 numéro 1 de Agora Forum, est de faite le point sur ce qui peut servir de référence pour les professionnels du loisir dans la gestion de l’intégration en loisir.

Type de document: Article
Mots-clés libres: Si aujourd’hui l’intégration se place à l’avant-scène des préoccupations des administrations publiques, c’est que la société considère maintenant comme parties prenantes à part entière des personnes, des pratiques et des comportements auparavant exclus, marginalisés ou, tout simplement, inconnus. Si toute intégration se déroulait sans accrochages et sans résistances, s’il n’y avait pas de préjugés, on ne sentirait sans doute pas le besoin d’en débattre. Or, les communautés locales ne sont pas toutes prêtes à accueillir les différences. Le syndrome « pas dans ma cour », la crainte de l’inconnu et les généralisations hâtives persistent. Et même si ce n’était pas le cas, il est tout à fait normal que l’introduction de changements porte son lot d’inquiétudes et de contestation des modalités mises en œuvre. En loisir, l’accommodement de personnes différentes, l’introduction d’activités méconnues ou de nouveaux aménagements peuvent occasionner des conflits d’espace et d’horaire, quand ce ne sont pas des casse-tête budgétaires. Intégrer oblige à mesurer des impacts, vaincre des résistances et instaurer des mesures d’harmonisation et d’atténuation. C’est aussi être conscient de l’évolution des mentalités, des valeurs, de l’acceptabilité et des cadres législatif et règlementaire, qui sont autant de repères et de balises, et adapter à cette évolution les mesures à prendre. Bref, éviter les réponses automatiques ou les interventions standard pour composer avec l’air du temps. L’objectif de ce bulletin, publié dans l’édition 2017 volume 40 numéro 1 de Agora Forum, est de faite le point sur ce qui peut servir de référence pour les professionnels du loisir dans la gestion de l’intégration en loisir.
Sujets: Loisir > Loisir social et associatif
Déposé par: Marc St-Onge
Date de dépôt: 22 juin 2017 00:09
Dernière modification: 22 juin 2017 00:09
URI: http://bel.uqtr.ca/id/eprint/3501

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt