Bibliothèque Électronique en Loisir
RECHERCHER

Le vélo au Québec : maintenant un incontournable

Pronovost, Jean-François (2016). Le vélo au Québec : maintenant un incontournable. Bulletin de l'Observatoire québécois du loisir, 13 (14).

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (664kB) | Prévisualisation

Résumé

Les Québécois adorent le vélo, c’est bien connu. Le dernier grand relevé publié1 établissait le nombre d’adeptes à quatre millions, soit un demi-million de plus qu’en 2005. Que ce soit à des fins de loisir, de bonne forme, de commodité de transport, pour être entre amis ou pour le simple plaisir de voir défiler le paysage, le vélo est bon pour tout. L’enquête L’état du vélo que réalise Vélo Québec tous les cinq ans depuis 1995 permet de constater que l’usage du vélo est une tendance de fond. Non seulement les Québécois font du vélo plus souvent chaque semaine, mais plusieurs l’ont maintenant adopté pour leur trajet quotidien vers le travail ou les études. Ce phénomène est documenté et facilement observable sur le terrain. La proportion des cyclistes qui l’utilisent à des fins de transport est passée de 18 à 37 % au Québec et de 25 à 53 % à Montréal. L’usage du vélo pour garder la forme et même à des fins d’entraînement a aussi connu une importante progression. On le constate à voir le nombre de randonnées sportives qui a littéralement explosé au cours des dernières années. Et cela, sans compter toutes les découvertes touristiques que permettent dorénavant les 5000 kilomètres de la Route verte aux quatre coins du Québec. À Montréal, à Gatineau, à Longueuil, à Laval, à Québec, à Lévis, à Sherbrooke, au Lac-Saint-Jean, partout on sent les gens stimulés par le vélo : plus ils en découvrent les possibilités, plus ils veulent pédaler. La demande dépasse l’offre. Et les bénéfices sont au rendez-vous. Au-delà de tous les bienfaits pour la santé et la réduction des gaz à effet de serre, le vélo est un levier majeur pour l’économie des régions et des petites communautés. Sur la Route verte seulement (50 % du réseau cyclable québécois), on parle de dépenses des utilisateurs de l’ordre de 150 M$/an2. À elles seules, les pistes du P’tit train du Nord et de la Véloroute des Bleuets, deux portions importantes de la Route verte, génèrent plus de 25 M$ en retombées économiques3.

Type de document: Article
Mots-clés libres: vélo, québec, québécois, transport, loisir, bonne forme
Déposé par: Coordonnateur OQL
Date de dépôt: 26 avr. 2016 14:05
Dernière modification: 21 juin 2017 02:35
URI: http://bel.uqtr.ca/id/eprint/3009

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt