Bibliothèque Électronique en Loisir
RECHERCHER

Politique culturelle. Sherbrooke, ville de culture / Ville de Sherbrooke - 2003

Beauchemin, Françoise (2003). Politique culturelle. Sherbrooke, ville de culture / Ville de Sherbrooke - 2003. [Publication officielle]

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

*Conclusion. À l’occasion des travaux d’élaboration et de rédaction de la politique culturelle, la Ville de Sherbrooke s’est mise à l’écoute du milieu culturel reconnu, avec une grande acuité, afin de connaître sa réalité, de saisir ses aspirations et d’identifier des façons efficaces de l’accompagner dans la réalisation de ses projets. Tous ces objectifs ont été atteints. À preuve, la politique culturelle qui en a résulté. Dans un premier temps, les constats furent établis. Rappelons les principaux : Sherbrooke est une ville de culture depuis ses origines; elle offre un cadre de vie des plus appréciables; on y trouve des particularités architecturales uniques au Québec qui contribuent à son cachet patrimonial; ses institutions d’enseignement universitaire et collégial, de même que ses centres de recherche, en font une ville du savoir à fort potentiel de développement; l’offre culturelle y est abondante et diversifiée; les équipements culturels majeurs mis en place tels les musées, les salles de spectacle et les bibliothèques contribuent grandement à la qualité de vie des citoyens; la culture est un important moteur de développement social et économique pour la ville; le soutien de la Ville à la vie culturelle est une nécessité; le nombre d’intervenants culturels sherbrookois est imposant; la fréquentation des lieux culturels par les citoyens est importante, preuve à l’appui; les réalisations et attraits culturels locaux demeurent trop peu connus au Québec et à l’étranger. Par la suite, une cueillette d’informations sur le devenir culturel souhaitable de la ville, effectuée auprès des intervenants habilités à lui faire prendre forme, a donné lieu à une ébauche du document comprenant les cinq principes directeurs, les 10 orientations et les 38 moyens de réalisation de la politique culturelle. Ainsi, les principales aspirations du milieu culturel, c’est-à-dire celles qui faisaient consensus, ont été entendues, examinées et intégrées dans la politique. Mentionnons parmi celles-ci : la mise en valeur et le développement de la diversité culturelle; la consolidation des organismes soutenus au fonctionnement; la valorisation de la culture dans tout l’appareil municipal; l’harmonisation des programmes et des services culturels municipaux; le renforcement de la représentation du milieu culturel reconnu au sein du comité de la culture. Les consultations menées auprès des intervenants culturels, tous secteurs d’activités confondus, ont confirmé la filiation entre le contenu de la politique et leurs attentes. Il reste à présent à la Division de la culture et de la bibliothèque, ainsi qu’aux sections des loisirs et du milieu de vie des arrondissements, d’élaborer des plans d’action qui concrétiseront les visées de la politique. La personnalité culturelle de la ville s’en trouvera assurément renforcée.

Type de document: Publication officielle
Informations complémentaires: Collaborateurs : *Révision des textes. Françoise Beauchemin, coordonnatrice à l’information et rédaction, Division des communications de la Ville de Sherbrooke Yves Masson, chef de la Division de la culture et de la bibliothèque de la Ville de Sherbrooke
Mots-clés libres: Politique culturelle
Déposé par: Coordonnateur OQL
Date de dépôt: 06 juin 2012 13:32
Dernière modification: 06 juin 2012 13:32
URI: http://bel.uqtr.ca/id/eprint/1499

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt