Bibliothèque Électronique en Loisir
RECHERCHER

Rapport annuel 2000-2001 / Conseil des arts et des lettres du Quebec - Juin 2001

Conseil des arts et des lettres du Quebec (2001). Rapport annuel 2000-2001 / Conseil des arts et des lettres du Quebec - Juin 2001. [Publication officielle]

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (270kB)

Résumé

L’exercice 2000-2001, amorcé dans la foulée de l’octroi de crédits spéciaux non récurrents de 12 M$, a marqué un point tournant pour le Conseil des arts et des lettres du Québec. Pour les milieux de la création artistique, ces crédits annonçaient une relance attendue depuis près d’une décennie et ont permis l’amélioration des conditions de création des artistes et des travailleurs culturels. Toutefois, leur caractère non récurrent avait laissé planer des inquiétudes, car la consolidation et un développement durable des arts et des lettres se conjuguent difficilement à des programmes sans lendemain ou à des augmentations budgétaires ponctuelles. Fort heureusement, en fin d’année, dans son discours sur le budget de 2001-2002, la ministre des Finances annonçait la reconduction des 12 M$ reçus au terme de l’exercice 1999-2000 ainsi qu’une augmentation des crédits pour les arts et les lettres. À la suite de ce discours, la nouvelle ministre d’État à la Culture et aux Communications, Mme Diane Lemieux, confirmait que le budget du Conseil serait accru de manière récurrente de 7 M$ cumulatifs pendant trois ans. En 2003-2004, l’enveloppe de base totale du Conseil sera donc portée à près de 70 M$. Le gouvernement du Québec a ainsi donné son appui aux artistes et a reconnu la nécessité d’une infrastructure artistique stable et consolidée dans laquelle artistes et travailleurs culturels bénéficient de meilleures conditions de pratique. Il révèle aussi que l’objectif d’un réinvestissement majeur de l’État dans les arts a su rallier les milieux les plus divers afin de ramener les enjeux artistiques au c�ur des priorités de l’État québécois. Cette majoration du budget du Conseil a permis d’accorder aux créateurs de toutes les disciplines, de toutes les régions et de toutes les générations les moyens d’�uvrer avec davantage de moyens. L’effet des nouveaux crédits fut immédiatement palpable. Ainsi, l'enveloppe destinée aux bourses aux artistes et aux écrivains professionnels en 2000-2001 a été accrue de 21 %. Les organismes soutenus au fonctionnement ont vu, quant à eux, leurs subventions augmenter en moyenne de 23 %, favorisant notamment la bonification des cachets, des honoraires, des droits d’auteur et des salaires. En outre, les programmes destinés aux projets de production, de diffusion ou de tournées des diverses disciplines artistiques ont été bonifiés de façon significative, permettant un soutien accru à la relève et une meilleure accessibilité de la population aux arts et aux lettres. L’annonce de l’augmentation du budget de base du Conseil à partir de 2001-2002 permettra désormais de donner un caractère durable et structurant aux interventions financières de la dernière année.

Type de document: Publication officielle
Mots-clés libres: Rapport annuel 2000-2001. Sommaire: Lettre à la Ministre. Conseil d’administration. Personnel. Message de la présidentedirectrice générale. Bilan des activités du Conseil. Aide financière, Répartition par secteur artistique, États financiers.
Déposé par: Coordonnateur OQL
Date de dépôt: 05 juin 2012 18:49
Dernière modification: 05 juin 2012 18:49
URI: http://bel.uqtr.ca/id/eprint/141

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt