Bibliothèque Électronique en Loisir
RECHERCHER

Préambule à Québec 2018. Des Rêves nécessaires. Conseil permanent de la jeunesse.

Conseil permanent de la jeunesse (2004). Préambule à Québec 2018. Des Rêves nécessaires. Conseil permanent de la jeunesse.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

(...) Au Conseil permanent de la jeunesse, nous nous sommes chacun posés bien des questions sur cette jeunesse qui est la nôtre mais qui nous échappe aussi. Une jeunesse qu’on nous demande parfois de représenter alors même qu’elle est si diverse et éclatée. Nous sommes des jeunes d’horizons divers qui faisons partie de cette génération mais qui partageons l’engagement comme valeur commune, ce qui nous a valu de se rencontrer au sein du Conseil. Nous ne prétendrons certainement pas prendre la parole au nom de toute notre génération. Mais nous pouvons parler en notre propre nom et faire mentir cette perception réductrice de la jeunesse en clamant notre indignation. En effet, le Québec se laisse porter par le courant, la vie politique ordinaire, les petites joies et les petites peines collectives. Le train-train quotidien ! Bref, rien qui suscite l’enthousiasme, avec raison. En plus du jeu théâtral propre à la politique, lui-même lassant, on trouve peu de consolation dans les enjeux débattus. De ces quelques dernières années, qu’est-ce qui passera à l’histoire ? En 2004, à l’heure où l’humanité maîtrise des moyens sans précédent, alors que des défis préoccupants nous confrontent, quels sont les grands débats politiques au Québec ? Dans cette grande vacuité que chacun ressent quelque part face à ce spectacle, à quoi bon s’impliquer ? Ne semble-t-il pas que tous les idéaux ambitieux soient passés par la trappe ? Pour ceux qui se demandent encore pourquoi les jeunes sont si cyniques, nous n’avons pas de réponse certaine. Parce que la vraie question est plutôt la suivante : à travers le cynisme ambiant, peut-on rêver de mieux ? Nous croyons que c’est possible. On peut� on doit se permettre de rêver. Une seule recette possible : l’audace. L’audace d’imaginer l’avenir dans lequel nous voulons vivre, puis l’audace de commencer dès maintenant à le construire. Les programmes électoraux n’ont plus cette audace. D’abord parce qu’ils sont tous concentrés sur le court terme. Ensuite parce qu’ils font état de multiples intentions n’ayant d’autre but que de satisfaire tout un chacun, sans sortir de cette pensée compartimentée pour proposer des solutions reposant sur une vision d’ensemble. Enfin, parce que tous se targuent de mettre de l’avant une bonne gestion de l’Etat, comme si c’était suffisant. Nous en avons assez que tous les gouvernements se ressemblent et que, élection après élection, on nous propose la saine gestion comme seul projet de société. Nous voulons plus. Nous voulons mieux. Puisque nous sommes membres du Conseil permanent de la jeunesse, une institution qui porte la voix des jeunes du Québec depuis 15 ans, nous nous sommes naturellement penchés sur la recherche de solutions. Pendant deux ans, nous avons tenté de nous extraire de l’actualité pour prendre le recul nécessaire à une réflexion globale. Cette fois, nous nous sommes permis l’audace de penser non pas à ce qui ne fonctionne pas dans le Québec de 2004, mais à ce qui doit impérativement fonctionner dans le Québec de 2018. En si bon chemin sur la voie de l’audace, nous avons décidé qu’en plus de penser à long terme, nous tenterions de penser à tous les aspects de la vie humaine. Les débats sectoriels, la réflexion à court terme et l’action compartimentée en silos, étanches les uns par rapport aux autres, ne donnent pas la vision d’ensemble nécessaire pour s’interroger sur le nouveau contrat social que nous appelons de tous nos v�ux. La démarche entreprise ici n’est pas sans faiblesse non plus. Mais cela ne doit en aucun cas entraver une audace nécessaire. Sans science infuse, sans avoir toutes les réponses, nous avons encore notre indignation et notre ambition. Toute action politique digne de ce nom bâtit ses ambitions en se nourrissant de ses indignations. Voici les nôtres.

Type de document: Article
Mots-clés libres: Préambule à Québec 2018
Déposé par: Coordonnateur OQL
Date de dépôt: 06 juin 2012 13:26
Dernière modification: 06 juin 2012 13:26
URI: http://bel.uqtr.ca/id/eprint/1392

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt