Bibliothèque Électronique en Loisir
RECHERCHER

Le temps de lire, un art de vivre. Politique de la lecture et du livre.

Gouvernement du Québec (1998). Le temps de lire, un art de vivre. Politique de la lecture et du livre.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (487kB)

Résumé

Première politique de la lecture et du livre au Québec. Par l’étendue des orientations et des mesures qu’elle contient, cette politique est unique à plus d’un titre. Elle interpelle un large éventail d’acteurs dans les différents milieux concernés par la lecture : la famille au premier chef, mais également les centres de la petite enfance, l’école, les bibliothèques publiques, les bibliothèques spécialisées, les auteurs et le milieu de l’édition, les librairies, les salons du livre, les médias et les usagers des nouvelles technologies de l’information. Chacun occupe une place à part entière dans l’univers de l’écrit. Chacun joue un rôle unique, mais indissociable et complémentaire des autres, tantôt du point de vue de l’éducation, tantôt du point de vue de la diffusion, en passant par la création et la production. La faiblesse d’un seul maillon de cette chaîne culturelle se répercute inévitablement sur tous les autres. Si la lecture comme pratique culturelle demeure libre et volontaire, le gouvernement et l’ensemble des acteurs municipaux, privés et communautaires ont néanmoins la responsabilité de créer les conditions les plus favorables à l’éclosion, au développement et au maintien des habitudes de lecture. Il nous incombe également de nourrir notre identité propre en suscitant des actions qui mettent à l’avant plan la littérature québécoise et qui incitent à découvrir les �uvres de nos créateurs. Et c’est justement pour combler certaines lacunes et v pour appuyer les efforts des intervenants dans leur action quotidienne en faveur de la lecture que nous proposons les solutions que le gouvernement québécois a retenues et entend appliquer. Le devenir social et culturel d’une société moderne comme la nôtre, toujours plus complexe et exigeante, nous oblige à faire de la lecture une priorité. Une priorité gouvernementale, sans conteste. La politique en est la démonstration, elle est le fruit d’une véritable concertation interministérielle et d’une concertation avec les intervenants du milieu de la lecture et du livre. Cette priorité devrait aussi être celle de tout citoyen qui entend participer activement à la vie culturelle et sociale de son milieu.Ainsi, ultimement, l’acteur principal de cette politique, son fil conducteur, demeure le lecteur. Elle invite à la lecture le citoyen de tout âge et de partout au Québec. Parce que la lecture est au c�ur de notre vie. Parce qu’il importe non seulement de devenir un bon lecteur, mais de le demeurer. Prendre le temps de lire, c’est prendre le temps d’apprendre, de faire des découvertes, de se faire plaisir. Lire, en somme, c’est un art de vivre.

Type de document: Article
Informations complémentaires: Couverture : Québec
Mots-clés libres: Politique de la lecture et du livre.
Déposé par: Coordonnateur OQL
Date de dépôt: 06 juin 2012 11:45
Dernière modification: 06 juin 2012 11:45
URI: http://bel.uqtr.ca/id/eprint/1236

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt